Monastère St. Joseph de Brou
En choeur au monastère St. Joseph
Fleur du jardin au monastère St. Joseph
Nous vivons selon la Règle de Saint Benoît.
Celui-ci a voulu "fonder une école où l'on serve le Seigneur" (Règle de St Benoît - Prologue 45). Les moines vivent en commun, dans un monastère, obéissant à une Règle et à un Abbé (cf. Règle de St Benoît ch. 1).
Nous vivons en communauté, obéissant à une prieure.
La vie bénédictine s'articule autour de trois axes fondamentaux :

la prière
personnelle (lectio divina, oraison)
et communautaire (Office divin)
et en tout premier lieu l'Eucharistie, source de Vie.
La liturgie des Heures prolonge l'Eucharistie. Elle est l'oeuvre de Dieu
à laquelle rien ne peut être préféré,
oeuvre d'Eglise, reçue d'elle, accomplie en son nom.

le travail
tâches domestiques ou travail qui nous aide à gagner notre vie.

l'amour fraternel
"Qu'ils supportent entre eux avec une très grande patience leurs infirmités physiques et morales ;qu'ils s'obéissent mutuellement de tout leur coeur; que nul ne recherche ce qu'il pense lui être utile, mais plutôt ce qui l'est à autrui; ils auront entre eux un amour sans égoisme" (Règle de Saint Benoît ch. 72).

Notre charisme propre, à l'intérieur de la famille bénédictine est de mettre en relief le mystère pascal, de passer avec Jésus de la mort à la vie, de contempler Jésus Crucifié et de connaître avec Lui la joie de la résurrection.

Mort et résurrection sont inséparables. Au "Amen," "Oui, Père" que Jésus a dit toute sa vie, surtout au moment de Sa passion, et que nous disons avec Lui, nous joignons l'"Alleluia" de la Résurrection, cet "Alleluia" qui caractérise la liturgie du ciel, selon l'Apocalypse de St. Jean.

Pour rendre le mystère pascal présent dans notre vie, nous faisons mémoire chaque semaine de la mort et de la résurrection du Christ, à partir du jeudi soir jusqu'au dimanche.

Une autre façon de rendre concret dans notre vie le mystère pascal est de vivre ensemble, sans différence, soeurs en bonne santé et soeurs qui ont une santé fragile ou un handicap physique.

Notre vie se résume dans ces deux mots de la liturgie:
Amen, alleluia!

A l'Amen de l'adoration se joint l'Alleluia de l'allégresse.